Le métier de conseiller en placement / crédits

Le conseiller en placement de crédits est apte à négocier des taux ou des aménagements de contrats. Il gère l’argent des particuliers et des professionnels. Il est connu sous l’appellation de banquier, conseiller clientèle, conseiller financier ou conseiller en gestion du patrimoine.

Principales missions de conseiller en placement / crédits

Le conseiller en placement / crédits doit vérifier chaque jour le compte de ses clients. Il renseigne et conseille ces derniers sur les placements financiers. Il les contacte également en cas de situation financière délicate.

Sa mission consiste à leur proposer des placements financiers, à négocier des autorisations de découvert et à réaliser des demandes de crédits. Gérant un portefeuille clients, il leur vend des services ainsi que de nouveaux produits financiers susceptibles de les intéresser. L’offre doit être adaptée à la situation financière du client.

Le conseiller en placement / crédits a également pour rôle de négocier les taux, les aménagements de contrats et les différentes transactions comme les matières premières, les placements boursiers ou l’immobilier. Plus qu’un simple comptable, il se renseigne sur l’actualité économique, analyse les revenus des clients ainsi que leur patrimoine. Son rôle consiste aussi à effectuer un travail de prospection de nouveaux clients et à rendre des comptes à la direction.

Diplôme, formation, étude nécessaires

Le métier de conseiller en placement / crédits est destiné aux personnes titulaires d’un certificat de connaissances de base en gestion. Ce professionnel dispose également d’un diplôme de formation de chef d’entreprise respectant les conditions stipulées dans les lois d’accès aux professions. Il faut que celui-ci soit homologué par la Fédération Wallonie-Bruxelles pour être valide.

Pour l’obtenir, vous devez suivre une formation C.E. pendant deux ans. Cette formation professionnelle peut être organisée en alternance. Pour y accéder, le candidat doit être titulaire d’un Certificat de l’enseignement secondaire supérieur (CESS) issu de l’enseignement technique, général ou artistique. S’il ne possède pas ce certificat, il doit néanmoins avoir obtenu un Certificat technique secondaire supérieur (CTSS).

Les personnes ayant plus de 18 ans, qui n’ont pas d’expérience professionnelle et qui n’ont pas suivi des études dans le domaine, peuvent par ailleurs être admis à ce cursus. Dans ce cas précis, ils doivent suivre une année préparatoire.

Pour compléter les cours, l’apprenant peut signer une convention de stage avec un patron-formateur. Un délégué à la tutelle supervisera ce stage. Il s’assure que la formation se déroule dans les meilleures conditions et s’occupent des différents aspects administratifs.

Qualités et connaissances requises

Le conseiller en placement / crédits doit être en mesure d’évoluer dans un monde financier régi par divers aspects fiscaux et juridiques. Restant régulièrement en contact avec ses clients, il est doté de plusieurs qualités humaines et s’adapte à la personnalité ainsi qu’à la situation financière de chacun d’eux. Ainsi, il doit bien les connaître. Il faut également qu’il sache faire preuve de diplomatie, d’écoute et qu’il soit capable de les comprendre.

Notons aussi qu’il est en mesure d’instaurer une relation de confiance avec ses clients pour leur vendre des produits et les fidéliser. Par ailleurs, le banquier a le sens de la rigueur, de la négociation et des affaires. Pour gérer au mieux son travail au quotidien, il doit également être bien organisé. Il fait preuve d’un esprit d’analyse, de synthèse et sait s’adapter aux innovations liées à sa profession.

Maîtrisant l’outil informatique, il connaît les principaux logiciels de calcul et de bureautique, de prévision économique et de simulation. Ces connaissances ainsi que la maîtrise d’Internet sont essentielles face à l’informatisation des métiers liés à la finance.

Le conseiller financier bénéficie aussi d’un savoir-faire en termes de législation financière, fiscale et économique. Il sait faire preuve de discrétion et ne divulgue aucune information personnelle fournie par le client.

Critères de performance

Outre ses connaissances techniques en termes de produits bancaires, le conseiller clientèle reste quotidiennement informé sur les dernières actualités économiques. Il peut ainsi anticiper les fluctuations afin d’adapter son offre commerciale en fonction de celle-ci.

En outre, il faut qu’il soit capable de résister à la frustration ainsi qu’à la pression exercée tous les jours par les établissements bancaires. Tout en restant à l’écoute de sa clientèle, le conseiller en placement / crédits doit atteindre les objectifs chiffrés fixés par sa hiérarchie.

Expérience professionnelle

La profession de conseiller en placements / crédits est accessible aux débutants ayant acquis des compétences en assurance, crédit patrimonial, investissement et structuration des patrimoines.

Néanmoins, pour les postes en relation avec les entreprises, une expérience dans le secteur financier ainsi qu’une formation professionnelle dans un institut peuvent être exigées.

Environnement relationnel et conditions de travail

Évoluant dans un établissement bancaire et financier, le conseiller clientèle doit respecter des horaires de bureau réguliers. Dans certains cas, il peut être amené à se déplacer. En outre, il est en relation permanente avec divers spécialistes.

En fonction de la taille de la société et des structures, il est rattaché à la direction financière, à la direction du réseau local, à la direction de la gestion privée, etc. Les clients d’un conseiller en placement / crédits peuvent être des professionnels, des particuliers, des PME/PMI, etc. Il travaille du lundi au vendredi et parfois le samedi.

Recruteurs intéressés par cet emploi

Les institutions bancaires et financières telles que les sociétés de bourse ou les banques d’affaires et de dépôt recrutent généralement des conseillers en placement de crédits.

Les nouveaux diplômés ou les personnes expérimentées peuvent également être engagés dans des sociétés privées ou de grandes entreprises de gestion. Les bureaux de poste, les organismes de crédits ainsi que les plateformes téléphoniques en contact avec les clients recrutent aussi des conseillers clientèle.

Salaire moyen

Au début de sa carrière, un conseiller en placement / crédits peut percevoir un salaire moyen de 2 500 euros brut par mois. Un banquier disposant de plusieurs années d’expérience gagne le double de cette rémunération avec 5 000 à 6 000 euros bruts par mois.

Par ailleurs, le salaire annuel d’un conseiller financier débutant est estimé à près de 35 000 euros brut. Pour un conseiller clientèle expérimenté, la rémunération annuelle brute s’élève à environ 50 000 euros. À ce salaire peuvent s’ajouter différentes primes d’intéressement.

Évolutions de carrière

Au fil des années, les conseillers en placement / crédits peuvent se spécialiser en gérant des portefeuilles plus complexes ou en animant des équipes de gestionnaires. Dans ce métier en constante évolution, ils sont également en mesure de rechercher de nouvelles techniques de gestion.

La méthodologie de travail d’un banquier peut être amenée à changer en fonction des cours des marchés. En développant son portefeuille clients, il peut obtenir une promotion et plus de responsabilités. S’il bénéficie de plusieurs années d’expérience et réussit à augmenter la taille de son portefeuille clients, il pourra prétendre à un poste de conseiller indépendant et travailler pour son propre compte.

Un conseiller en gestion du patrimoine expérimenté et ayant fait ses preuves peut évoluer vers un poste de chargé de mission et plus tard devenir directeur d’agence, responsable d’antenne, gestionnaire de patrimoine, analyste de crédit, chef de produit marketing, etc.

X