Le métier de vérificateur / Contrôleur au SPF finances

Le vérificateur / contrôleur au SPF finances a pour objectif d’éviter les fraudes. Il est également appelé contrôleur des impôts ou contrôleur des finances publiques.

 

Principales missions du vérificateur / contrôleur au SPF finances

Intervenant dans divers domaines fiscaux, le vérificateur / contrôleur au SPF finances suit différents dossiers et s’assure du respect de la loi. Dans certains cas, il procède aux saisies et aux blocages.

Rejoignant les métiers de la comptabilité et de la gestion, cette profession est liée à la gestion financière et à la tenue de la comptabilité des fonds publics. Elle consiste à encadrer, réaliser des travaux de conception, d’expertise et d’encadrement.

Pour une meilleure gestion de leurs budgets, le contrôleur des impôts conseille les entreprises ainsi que les établissements privés ou publics. Il gère les impôts de ces derniers, encaisse les recettes fiscales, contrôle tous les paiements liés aux marchés publics, s’occupe du guichet et de la caisse pour accueillir le public.

Il contrôle le versement des salaires des agents, effectue des travaux de rédaction, encadre le personnel et établit des prestations de conseils financiers et de prestations d’expertise. Son rôle touche aussi bien les recettes fiscales que non fiscales.

Le contrôleur au SPF finances dresse les documents, tels que les rapports ou PV, et gère la correspondance entrante. Il s’assure également d’obtenir des informations correctes.

Respectant la réglementation en matière fiscale, le contrôleur des finances publiques analyse et contrôle les entreprises de son bureau ou sur le terrain. Il constate les indications de fraudes ainsi que la violation des lois et peut demander une régularisation ou une sanction de ces violations.

Ce professionnel organise son travail et s’entend avec ses collègues et son supérieur hiérarchique sur l’organisation de ses différentes tâches journalières. Ainsi, il procède en priorité aux tâches urgentes en priorité.  Il connaît ses objectifs et veille à ce que les tâches soient réalisées pour les délais. Il veille au contrôle de son propre travail pour éviter les erreurs.

Il procède au classement des dossiers, effectue des recherches dans les archives ou la documentation disponible et répond aux demandes des clients internes ou externes.

Recevant les contribuables au guichet ou au téléphone, il répond à leurs questions. Il délivre les attestations aux ayant droits en ce qui concerne leur situation fiscale, notamment dans le cadre de l’obtention d’une bourse d’études.

Diplôme, formation, étude nécessaires

Les personnes qui souhaitent exercer la profession de vérificateur / contrôleur au SPF finances doivent être titulaires d’un BAC obtenu par le biais d’un enseignement de type court. Les étudiants qui possèdent un BAC en droit ou en comptabilité, option fiscalité, gestion ou banque et finance, peuvent également suivre une formation professionnalisante. À l’issue d’un concours, les candidats qui remplissent les différents critères attendus sont sélectionnés pour occuper ce poste.

Avant de passer ce concours, il est toutefois recommandé d’avoir de solides connaissances en finances, économie, etc. Pour préparer le concours, certains instituts de formation proposent un programme complet sur la culture générale, le français, les mathématiques, le droit, l’économie, la comptabilité, l’histoire-géographie, etc.

Certaines formations peuvent durer 7 mois puis sont suivies d’un stage d’application. L’apprenant peut également suivre une formation d’un mois au premier métier.

Afin d’être admis dans la catégorie de type A, le candidat peut passer 3 tests généraux par l’intermédiaire de Selor. Une première expérience professionnelle nécessitant un diplôme de Master constitue un atout majeur pour être sélectionné.

Le candidat doit aussi passer d’autres tests particuliers liés à cette fonction et un entretien avec les professionnels de Selor ainsi que les personnes intervenant en interne au SPF Finance.

Qualités et connaissances requises

Un vérificateur / contrôleur au SPF finances doit avant tout aimer les chiffres. Il sait faire preuve de rigueur et d’une bonne organisation pour assurer la bonne gestion des budgets. Il doit être en mesure de vérifier, calculer les budgets des établissements publics et privés. Il est également capable de les conseiller dans la gestion de leurs budgets.

Faisant preuve de concentration, il doit être capable de résoudre des situations comptables complexes. Il a le sens de la pédagogie, de l’empathie, de la diplomatie, qualités nécessaires pour informer et expliquer aux contribuables les opérations effectuées.

Il maîtrise les lois et ses applications et peut gérer plusieurs dossiers à la fois. Il doit également faire preuve d’attention, étant donné qu’il voit plusieurs chiffres défiler sous ses yeux.

Ce professionnel sait également utiliser les outils informatiques spécifiques au SPF Finances. Il aime apprendre et souhaite continuer à se former. Il suit les cours qui lui sont proposés, actualise constamment ses connaissances ainsi que ses aptitudes.

Soutenu par un système de formation interne développé, il sait profiter des possibilités de carrières. À noter que les formations qu’il suit font partie de ses tâches journalières.

Critères de performance

Le vérificateur / contrôleur au SPF finances doit savoir anticiper les réactions des contribuables en faisant preuve d’autorité lorsqu’il procède au contrôle. Il a aussi le sens de la communication et possède des facultés rédactionnelles.

Ce professionnel sait maîtriser ses émotions, en ne laissant déborder ni pitié, ni peine, ni colère, pour rester objectif durant les contrôles ou le traitement des dossiers.

Il doit savoir travailler sous pression et manier les chiffres avec beaucoup de prudence.

Expérience professionnelle

Ce poste est accessible sans expérience. Néanmoins, les candidats qui bénéficient d’une première expérience professionnelle possèdent un atout majeur.

Environnement relationnel et conditions de travail

Le vérificateur / contrôleur au SPF finances évolue au sein du SPF, le service public fédéral qui s’occupe des aspects financiers de l’Etat belge.

Polyvalent, il change souvent de missions pour éviter la monotonie des tâches qui se répètent au quotidien. Il assure le rôle d’accueil et organise lui-même ses journées selon les rendez-vous privés prévus.

Il collabore avec de nombreuses entreprises avec des dossiers différents et sait s’adapter à chacun d’entre eux. Il peut travailler à des heures flexibles et choisit lui-même sa plage horaire pour effectuer ses tâches. Travaillant dans un bureau, il est en relation avec d’autres professionnels.

Recruteurs intéressés par cet emploi

En règle générale le contrôleur des impôts intervient comme agent dans des centres de recette d’impôts. Il peut également exercer sa profession auprès du ministère des Finances.

L’administration centrale du Ministère de l’Économie, des Finances et de l’Industrie ou la Direction Nationale des Impôts recrute également des contrôleurs des finances publiques.

Salaire moyen

Un vérificateur / contrôleur au SPF finances débutant gagne environ 3 087 euros brut, soit 1 983 euros net.

Évolutions de carrière

Il est parfois nécessaire d’être titulaire d’un Bac+2 au minimum pour évoluer dans la fonction publique. Le vérificateur / contrôleur au SPF finances peut ainsi occuper après quelques années d’expérience le poste de contrôleur principal ou d’inspecteur des finances publiques. L’accès à une telle fonction est possible en interne en passant un concours.

Le contrôleur des impôts peut également choisir de devenir inspecteur fiscal, conseiller fiscal, tax-manager ou fiscaliste d’entreprise dans des cabinets spécialisés.

Pour occuper les postes de cadres supérieurs des finances publiques, il doit passer un concours d’inspecteur principal.

X