Stage de Comptabilité

Stage en alternance | Stage obligatoire | Stage IPCF | Stage IEC | Stage IRE |

Les filières de formation à la CBC

Les filières de formation à la CBC

Dans l’image suivante,

Stage IPCF

COMMENT DEVENIR STAGIAIRE IPCF ?

Pour devenir comptable-fiscaliste stagiaire IPCF, il faut compléter un dossier avec:

• Un diplôme reconnu {minimum graduat / bachelier /formation classes moyennes). Cette liste peut être consultée sur www.ipcf.be/stage;
• Etre affilié à une caisse d’assurances sociales en tant qu’indépendant à titre accessoire ou principal {pas d’application pour les comptables salariés) ;
• Conclure une convention de stage avec un maître de stage IPCF ;
• Introduire un dossier complet dans les délais ;
• La preuve du paiement des frais de dossier.

Après examen du dossier complet du candidat, I’IPCF (via la Chambre exécutive compétente) inscrit celui-ci sur la liste des stagiaires IPCF.

IMPORTANT

Il est important de noter qu’il n’y a pas d’examen d’entrée pour le stage IPCF et que l’introduction d’un dossier peut se faire à n’importe quel moment de l’année.

LES CARACTÉRISTIQUES DU STAGE IPCF

Le stage IPCF a pour but de préparer le comptable·fiscaliste stagiaire à son inscription au tableau des titulaires de la profession par une formation intensive à la pratique professionnelle et aux règles de déontologie.

Le stagiaire IPCF a pour objectif d’être capable, de manière générale, de conseiller l’entrepreneur d’exprimer ses idées de manière claire, audible et précise ainsi que de justifier son raisonnement tant de manière écrite que de manière orale.

DUREE DU STAGE IPCF

Le stage se déroule sur une période de minimum 1année et de maximum 6 années

LE MAITRE DE STAGE

Le comptable-fiscaliste agréé, l’expert-comptable et le réviseur d’entreprises peuvent être acceptés comme maîtres  de stage IPCF. Le stagiaire qui exerce la profession d’indépendant à titre accessoire ne peut avoir son employeur comme maître de stage.

MODALITES

Durant le stage, le stagiaire peut effectuer toutes les missions d’un comptable-fiscaliste agréé (activités  de l’art. -49 de la loi du 22/04/99). Le stagiaire  est accompagné  et conseillé dans toutes ses prestations par son maitre de stage.

Le coût du stage consiste en des frais de dossier et une intervention annuelle dans les frais occasionnés  par le stage (séminaires, publications,…).

Le stagiaire  externe doit couvrir sa responsabilité civile professionnelle en son nom propre. Quant au stagiaire interne, l’employeur prend en charge la responsabilité.

OBLIGATIONS SPECIFIQUES

Par ailleurs, il est tenu de suivre annuellement un certain nombre d’heures de formation permanente parmi lesquelles figurent obligatoirement les 5 séminaires stagiaires organisés par I’IPCF.

L’ objectif de ces  séminaires est double:
– Contribuer à la formation des stagiaires
– Les préparer à l’examen pratique  d’aptitude.

L’EXAMEN PRATIQUE D’APTITUDE

S’il a accompli au moins 1 année de stage, le stagiaire peut demander son inscription à l’exa­men pratique d’aptitude.L’examen se compose d’une épreuve écrite et d’une épreuve orale.

L’EPREUVE ECRITE

Elle porte essentiellement sur :

  • la comptabilité et les comptes annuels
  • la fiscalité
  • le droit des sociétés/droit social
  • la déontologie

‘Pour être admis à l’épreuve orale (titre de comptable), le stagiaire devra obtenir:

  • un totald’au moins 60%
  • 60% dans les matières comptables
  • 50% dans les matières fiscales et juridiques
  • et 60% en déontologie

Ces modalités sont également  valables pour l’accès au titre de comptable-fiscaliste agréé,mis à part que 60% sont exigés dans les matières fiscales.

L’EPREUVE ORALE

L’ épreuve orale comporte un commentaire de l’épreuve écrite et une interrogation sur la pratique de la profession et;ou sur les matières  de l’examen pratique d’aptitude – partie écrite.

Le stagiaire qui a obtenu au moins 60% des points  à l’examen oral sera inscrit au tableau des titulaires de la profession par la Chambre exécutive. 60% des points sont requis en fiscalité pour le titre de comptable-fiscaliste.

INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES

SITE  INTERNET :  WWW.IPCF.BE/STAGE

La rubrique propose des informations détaillées sur le stage et sur l’examen pra­tique d’aptitude organisés par I’IPCF (liste des diplômes donnant accès au stage. Le formulaire de demande d’inscription au stage se trouve sur le site.

En outre,le candidat stagiaire y trouvera des offres de stage et,s’il recherche un maitre de stage IPCF, il pourra y placer une annonce. Signalons  par  ailleurs  que le site propose les questions  et les réponses  des épreuves écrites antérieures.

Nous vous conseillons vivement de télécharger sur www.ipcf.be la brochure inti­tulée
•Présentation des matières à connaître pour l’examen pratique d’aptitude•.

CONTACT
Service stage IPCF
Avenue Legrand,45
1050 Bruxelles
Téléphone :+32 (0)2 626 03 80
Fax:+32 (0)2 626 03 90
servicestage@ipcf.be

Stage IEC

Au cours de son stage, le stagiaire découvre toutes les facettes de la profession et de la déontologie. Sous le parrainage d’un maître de stage, la formation qu’il reçoit autorise le plein exercice de l’expertise comptable et du conseil fiscal. Tel est, en finalité, l’objectif du stage d’une durée de trois années organisé par l’Institut des Experts-comptables et des Conseils fiscaux. En cas de réussite, le stagiaire, devenu membre de l’Institut, porte le titre officiel d’expert-comptable et/ou de conseil fiscal.

Conditions d’admission au stage IEC

Pour être admissible comme candidat stagiaire, il faut réunir les conditions suivantes :
• disposer d’une preuve de nationalité ou de domiciliation délivrée par l’autorité compétente
• disposer d’un certificat de bonne vie et mœurs ne remontant pas à plus de trois mois

Diplôme d’admission requis
L’examen d’admission n’est pas accessible à tout un chacun. Le candidat stagiaire vérifie s’il dispose du diplôme requis pour accéder au stage d’expert-comptable ou de conseil fiscal, en l’occurrence, soit :
• un diplôme universitaire belge
• un diplôme de niveau universitaire
• un diplôme de l’enseignement supérieur économique.

Les dispenses sont accordées sur la base du diplôme et des matières.

Modalités et organisation du stage
Au cours du stage, le maître de stage accompagne son stagiaire à travers toutes les facettes de la profession d’expert-comptable et/ou de conseil fiscal. Ils sont tous deux tenus au respect d’un certain nombre de directives pratiques qui doivent garantir la qualité de la formation et l’image de l’Institut.

Quelle est la durée du stage IEC ?
Le stage d’expert-comptable et/ou de conseil fiscal dure en principe trois ans et commence le 1er janvier de chaque année. En fonction du résultat de l’évaluation, le stage peut être soit prolongé, soit diminué. La Commission de stage se réserve le droit de prendre des mesures disciplinaires pouvant mener à la suspension du stage.

Lieu du déroulement du stage IEC
En principe, le stage est accompli en Belgique. Des dérogations peuvent être obtenues sur demande écrite et après accord de la Commission de stage. Le stagiaire peut donc exercer au maximum 1/3 de son stage à l’étranger (maximum 1 année de stage). Il doit conserver à l’étranger son maître de stage « belge ». Les 2/3 de son stage doivent être obligatoirement accomplis en Belgique.

Stage IRE

Condition d’accès au Stage IRE

Pour être admis au stage, le candidat stagiaire doit réunir les conditions suivantes (art. 75, § 1 de la loi du 7 décembre 2016) :

• Être ressortissant d’un État membre de l’Union européenne (ou d’un État de l’Espace Economique Européen) et disposer d’un établissement dans un État membre ou avoir un établissement en Belgique
• Ne pas avoir été condamné du chef de certaines infractions (pénales) (reprises à l’article 5, 2° de la loi) ;
• Être titulaire d’un diplôme de master délivré par une université belge ou par une Haute École belge de type long, ou d’un diplôme équivalent obtenu à l’étranger ;
• Être âgé de 60 ans au plus ;
• Avoir conclu une convention de stage, pour la durée totale du stage, avec un réviseur d’entreprises, personne physique comptant au moins cinq années d’inscription au registre public et qui assumera le rôle de maître de stage.

Attention
Les conditions d’accès au stage ont été modifiées à la suite de l’entrée en vigueur de la loi du 7 décembre 2016. La réussite à un examen d’admission n’est plus une condition pour pouvoir commencer le stage. Par conséquent, les personnes réunissant les conditions citées ci-après, peuvent débuter leur stage au 1er juillet 2018 pour autant qu’ils aient introduit un dossier de stage dûment complété pour le 15 février 2018 au plus tard.

Les matières faisant partie de l’examen d’admission et reprises à l’article 8 de la directive européenne 2006/43/EG sont conservées, mais à partir de maintenant elles pourront également être présentées en cours du stage.

Les modalités pratiques relatives au stage et aux examens subiront quelques modifications reprises dans un projet d’arrêté royal relatif à l’accès à la profession de réviseur d’entreprises qui sera promulgué dans le courant de l’année 2018.
De plus amples informations par rapport aux conséquences de ces modifications et les mesures transitoires seront communiquées après la promulgation de ce nouvel arrêté royal.

Accès au stage IRE

L’accès au stage est réservé aux :
• titulaires d’un master délivré par une université belge ou par une haute école belge de type long;
• titulaires d’un diplôme équivalent délivré par une université étrangère pour autant qu’il soit reconnu par les autorités belges compétentes.
Matières
L’examen d’admission comporte 23 matières pour lesquelles des dispenses peuvent être obtenues pour certaines ou l’ensemble des branches (voir liste des matières ci-dessous). Les dispenses à l’examen d’admission sont octroyées sur la base du formulaire d’inscription à condition que le tableau électronique ait été attesté par les universités et/ou écoles supérieures de type long concernées. Une copie du ou des diplômes (le cas échéant du certificat de réussite du cycle d’études) doit être jointe.

Le maître de stage

Le comptable-fiscaliste agréé, l’expert-comptable et le réviseur d’entreprises peuvent être acceptés comme maître de stage. Le stagiaire qui exerce la profession d’indépendant à titre accessoire ne peut avoir son employeur comme maître de stage.

Profil du maître de stage

Le maître de stage doit disposer du volume et de la qualité de travail nécessaire à la bonne formation du stagiaire.
La déclaration annuelle que chaque confrère a l’obligation d’introduire auprès de l’Institut éclaire la Commission du stage dans l’analyse du profil du maître de stage sur la base des critères fixés pour l’acceptation d’une telle fonction. Certains confrères, en défaut d’avoir rentré leur déclaration annuelle, ont été invités à l’introduire sans retard afin de permettre à la Commission du stage de prendre position sur l’admission au stage de certains candidats.
Sur la base de ces informations, la Commission du stage a dû constater dans un nombre de cas limités que le candidat maître de stage semblait ne pas pouvoir offrir suffisamment de missions révisorales et/ou de diversification dans les missions révisorales. La Commission du stage a demandé au candidat maître de stage de prendre les mesures nécessaires afin de permettre au stagiaire de bénéficier d’une formation suffisamment complète.
La Commission du stage offre la possibilité aux maîtres de stage dont le profil pourrait présenter certaines difficultés de demander, à l’avance, l’avis de la Commission du stage.
Si le profil du maître de stage pose problème, celui-ci aura la possibilité d’être entendu par la Commission du stage. Celle-ci pourra accepter que le stage se fasse sous la conduite de deux maîtres de stage.
Le maître de stage doit avoir la qualité de réviseur d’entreprises depuis cinq ans au moins.
Le maître de stage pourra prendre en charge en même temps la formation de trois stagiaires au maximum.

Contact
Service Accès à la profession
Contact

T. 02/512.51.36
F. 02/512.78.86
E. stage@ibr-ire.be
www.ibr-ire.be

Stage en alternance (Rémunéré)

Grâce à un partenariat conclu entre l’Espace Formation PME (EFP) et la CBC,
il vous est possible de vous former aux métiers comptables par un stage en alternance


Définition du stage en alternance (Rémunéré)

le stage en alternance, comme son nom l’indique, alterne formation théorique et pratique professionnelle, en entreprise. L’étudiant suit des cours théoriques deux jours par semaine et complète son horaire par une formation pratique de trois jours par semaine en entreprise.

Un plan de stage est établi avec un centre de stage agréé, en l’occurrence ici, l’EFP et la CBC. Cette dernière accompagne également l’élève en vue de son insertion socioprofessionnelle.

Il s’agit donc d’un stage rémunéré dont les trois acteurs sont :

  • un opérateur de formation (l’EFP) qui vous apportera, grâce à la CBC, les connaissances théoriques en comptabilité, en droit fiscal et, d’une manière générale, dans les matières qui vous permettront de comprendre l’environnement économique dans lequel vous opérez,
  • une entreprise qui sera votre employeur ou une entreprise qui accepte de développer des stages de formation et qui vous formera à la pratique,
  • et vous-même.

Stage obligatoire (Non rémunéré)

STAGE OBLIGATOIRE NON-REMUNERE

Le stage non rémunéré, qu’est-ce que c’est?

Le stage non rémunéré est un stage obligatoire à effectuer en 1re année de candidat stagiaire comptable de 240h et en 3e de 120h au sein d’une fiduciaire comptable.

Ce type de stage est un engagement incluant 3 parties: l’EFP, le maitre de stage et le stagiaire.
Une convention de stage doit être signée entre les 3 parties avant le début du stage.

En tant que futur auditeur, réaliser un stage non rémunéré permet de faire ses premiers pas dans le monde du travail et des entreprises. L’intérêt de faire un stage est d’acquérir de l’expérience et de constater si le choix des études convient.

Le but des stages est de faciliter la transition du stagiaire du système éducatif vers le monde du travail en lui fournissant de l’expérience pratique, des connaissances et des compétences qui complètent son enseignement théorique.

Le stage est un élément de formation

Qui peut bénéficier d’une convention de stage non rémunéré ?

a. Les personnes qui ont un emploi rémunéré ou indépendant et en apportent la preuve.
Ces personnes peuvent conclure une convention de stage non rémunéré dès le début de l’année scolaire (septembre)
b. Les personnes “allocataires sociaux” qui doivent rester disponibles sur le marché du travail.

Sont reprises dans cette catégorie:

• Les personnes qui ne comptent pas 312 jours de chômage
• Les personnes dont le C92 n’a pas été accordé par l’ONEM
• Les personnes dépendantes d’un CPAS qui produisent un document spécifiant que le CPAS ne les autorise pas à réaliser un stage non rémunéré, pour autant qu’elles fournissent les pièces attestant de leur situation, peuvent réaliser et conclure une convention de stage non rémunéré dès le début de l’année scolaire (septembre)
c. Les personnes inscrites dans une section où il y a pénurie. Ces personnes ne pourront signer une convention de stage non rémunéré qu’à partir de 1er janvier de l’année scolaire en cours et si elles peuvent apporter la preuve d’une recherche active de stage rémunéré par la remise de cinq attestations cosignées par 5 patrons-formateurs ayant refusé de conventionner avec elle et par la déléguée à la tutelle du SFPME ou IFPME ayant cette profession en charge. Elles ne pourront bénéficier de stage qu’une seule fois sur la durée du cursus.

Procédure à respecter

1. Les conventions de stages non rémunérés ne peuvent être conclues qu’avec des entreprises ayant leur siège en Région de Bruxelles Capital ou dans les communes à facilités.
2. Les personnels en charge de ces conventions s’assureront de la capacité formatrice des entreprises candidates auprès de l’autorité de tutelle.
3. Aucune entreprise ne peut accueillir ou total plus d’une personne en stage non rémunéré par année académique
4. Les entreprises s’acquitteront, auprès de l’EFP, d’une participation aux frais de 130€/année.
5. Aucun stage non rémunéré n’est autorisé en année certificative sauf pour les personnes visées aux points 2.a et 2.b.
6. Dans tous les cas, un horaire des prestations sera joint à la convention signée et au rapport d’activités qui devra être rentré en fin de stage.
7. Le stage non rémunéré doit être terminé pour le 1erjuin de l’année scolaire en cours.
8. Copies des conventions de stage non rémunéré seront envoyées au Service Formation PME.

Pour rappel la convention de stage rémunéré est régie par le Service Fomration PME.

X